lechevaletlombreTallia n’en croit pas ses yeux : à deux pas de son village, elle rencontre Tenebrae, un cheval fantôme ! Malheureusement, elle n’a pas le temps de s’en émerveiller. Le cheval est blessé et des Ombres de loups sont à sa poursuite. Prise en chasse à son tour, elle n’a d’autre choix que de plonger avec sa nouvelle monture vers le royaume magique d’Equinox où tous les hommes ont été changés en animaux. Elle découvre alors que les Ombres ont envahi le royaume. Et si Tallia était la seule à pouvoir briser la malédiction d’Equinox ?

Edité par Sortilèges en 2013, ce roman est épuisé et n’est plus disponible aujourd’hui.

Avis et critiques

 Le cheval et l’ombre compte un peu plus de 160 pages et se lit avec plaisir. Il faut dire que le lecteur est plongé dans le vif du sujet dès les premières pages. On fait d’abord connaissance avec Tallia, une jeune fille de 14 ans (je ne sais pas pourquoi, mais je lui donnais moins à la lecture), amoureuse des animaux et qui mène un combat personnel pour la protection des bêtes. Lorsqu’elle fait la rencontre de Tenebrae, un cheval-fantôme, son monde bascule, ou plutôt elle bascule dans un autre monde : Equinox. (…)
Louisia, sur lesactus.fictives.fr

 

Aurélie Wellenstein propose une histoire de chevaux au caractère étrangement humain… et ce n’est pas un hasard. Car avec une plume d’une grande simplicité, elle décrit, l’air de rien, un univers complexe que nous ne pouvons qu’admirer. Ou craindre. L’ombre et la lumière, le courage et la lâcheté, l’homme et l’animal : tels sont les thèmes abordés dans un roman qui n’est pas seulement divertissant, puisqu’il apporte à sa façon de belles réflexions sur notre propre monde. (…)
Agnès, sur Callioprofs

Je ne suis, à la base, pas spécialement attirée par les histoires avec des chevaux (c’est comme ça, on ne peut pas tout aimé malheureusement) et pourtant, j’ai passé un agréable moment de lecture avec Le cheval et l’ombre. J’ai trouvé original cette histoire de fanval (cheval fantôme), de monde parallèle et de malédiction. Le méchant est repoussant à souhait et Tallia, le personnage principal va devoir s’accrocher et redoubler de courage pour aider ses amis. (…)
Thalie, sur Parfums de livres

Le livre se dévore tout seul. Des chapitres courts, un rythme soutenu, un monde simple mais très cohérent, des personnages attachants et pour les deux ados du récit, une psychologie que j’ai trouvée fine et très crédible. Le style est encore une fois simple, sans fioritures, mais très agréable. L’auteure ne s’est pas noyée dans des intrigues secondaires, elle va à l’essentiel et il résulte de cette lecture une impression de grande maitrise. Il n’y a vraiment rien à enlever, rien à ajouter. L’intrigue est épurée, lumineuse.
J’ai beaucoup aimé le personnage de Gabriel, le second ado, le « héros déchu » qui a échoué à sauver Equinox. Il est le pendant « noir » de Tallia, l’héroïne, et sa souffrance, pudiquement esquissée, m’a touché. (…)
Scipion, dans les Dissections batraciennes (sous-forum de Cocyclics, visible par les membres inscrits)