Ce week-end, relecture en mode marathon de Mers mortes. Je relis tout d’un coup pour vérifier que mes (très) nombreuses corrections se tiennent. Déjà neuf mois que j’ai plongé dans ces eaux fantômes… C’est mon plus gros bébé, 94 000 mots !