le roi des fauvesLes Imaginales est mon festival fétiche. J’y vais depuis des années. J’étais très heureuse d’y faire le lancement du Roi des fauves l’an passé ; et dans trois semaines ce sera au tour des Loups chantants d’arpenter les Vosges !

Le roi des fauves avait déjà eu la chance de concourir au Prix Imaginales des Lycéens. Un Prix génial, car ce sont les lycéens de la région qui débattent et élisent leur roman préféré parmi une sélection SFF. Il s’était hissé jusqu’en finale et c’est finalement Le Septième guerrier mage de mon comparse Paul Beorn qui avait été sacré.

Mais voilà qu’il repart à l’assaut du Prix du festival, le Prix Imaginales, dans la catégorie jeunesse.

Rendez-vous dans trois semaines pour découvrir les Loups et le lauréat du prix! j’ai hâte !

Finalistes du prix Imaginales 2016

Catégorie jeunesse :

  • Christelle DABOS, Les disparus du Clairdelune – La Passe-miroir t.2 (Gallimard jeunesse) ;
  • Timothée DE FOMBELLE et Eloïse SCHERRER, La bulle (Gallimard jeunesse) ;
  • Nicolas et Amandine LABARRE, L’autre herbier (Les moutons électriques) ;
  • Catherynne M. VALENTE, La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains (Balivernes), traduction de Laurent Philibert-Caillat ;
  • Aurélie WELLENSTEIN, Le roi des fauves (Scrinéo).

Catégorie roman francophone :

  • Paul BEORN, Le septième guerrier-mage (Bragelonne) ;
  • Chloé CHEVALIER, Véridienne – Récits du Demi-Loup t.1 (Les moutons électriques) ;
  • Manon FARGETTON, L’héritage des Rois Passeurs (Bragelonne) ;
  • Lionel DAVOUST, Port d’âmes (Critic) ;
  • Romain DELPLANCQ, Le sang des princes – L’appel des illustres t .1 (L’homme sans nom) ;
  • Romain D’HUISSIER, Les 81 frères (Critic).

Catégorie roman étranger traduit :

  • Marie BRENNAN, Une histoire naturelle des dragons – Mémoires de Lady Trent t.1 (L’Atalante), traduction de Sylvie Denis ;
  • Christopher BUEHLMAN, Entre ciel et enfer (Fleuve éditions), traduction d’Alexandra Maillard ;
  • Sebastien DE CASTELL, Les manteaux de gloire (Bragelonne), traduction de Mathilde Roger ;
  • Isuna HASEKURA, Spice and Wolf t. 2 (Ofelbe), traduction de Rémi Buquet ;
  • Sofia SAMATAR, Un étranger en Olondre (Éditions de l’instant), traduction de Patrick Dechesne.

Catégorie illustration :

  • Melchior ASCARIDE pour l’identité graphique des Moutons électriques ;
  • Xavier COLLETTE pour les trois couvertures de Paris des merveilles, de Pierre PEVEL (Bragelonne) ;
  • Bastien LECOUFFE-DEHARME pour la couverture de Le jardin des silences, de Mélanie FAZI (Folio SF) ;
  • Todd LOCKWOOD pour la couverture d’Une histoire naturelle des dragons, de Marie Brennan (L’Atalante) ;
  • Chris RIDDELL pour La belle et le fuseau, de Neil GAIMAN (Albin Michel) ;
  • Eloïse SCHERRER pour La bulle, de Timothée DE FOMBELLE (Gallimard jeunesse).

Catégorie nouvelle :

  • Jim AIKIN, « Une très ancienne épée elfique » (Fiction n°20, Les moutons électriques), traduction de Manon Malais ;
  • Estelle FAYE, « Une robe couleur d’océan » (Légendes abyssales, anthologie officielle du Salon fantastique, Mythologica) ;
  • Jess KAAN, « L’ours » (Dimension Moyen Âge, Rivière blanche) ;
  • Ursula K. LE GUIN, « Le mot de déliement » (Bifrost n°78) ;
  • Terry PRATCHETT, Fond d’écran (L’Atalante), traduction de Patrick Couton.

Catégorie prix spécial du Jury :

  • Éditions Armada, pour leur collection « Carnets de croquis » ;
  • Éditions Callidor, pour leurs traductions inédites de classiques de l’imaginaire, collection « L’âge d’or de la fantasy » ;
  • Charlotte BOUSQUET, Mathieu GABORIT, Régis JAULIN, Raphaël GRANIER DE CASSAGNAC, Nicolas FRUCTUS, Jadis (Mnémos) ;
  • Dominique LANNI, Atlas des contrées rêvées (Arthaud) ;
  • John LINDOW, Trolls ! Étude d’une mythologie (Les moutons électriques).

(Source)